Votations 9 février : le vote sur l’immigration remet en cause les bilatérales

Parmi les objets fédéraux sur lesquels les Suisses devront se prononcer le 9 février: l’initiative de l’UDC « contre l’immigration de masse ». Le parti agrarien est le seul à la défendre.

img
L’UDC est seule à défendre son initiative « Contre l’immigration de masse ».

Le 9 février, les Suisses se rendent aux urnes. Trois objets fédéraux sont soumis au vote: le FAIF, le non-remboursement de l’avortement, et l’initiative de l’UDC « contre l’immigration de masse ». Selon le parti agrarien, cette immigration, qualifiée d’incontrôlée, menace la liberté de la Suisse, la sécurité, le plein emploi, la beauté des paysages et la prospérité. Pour l’UDC, 80’000 nouveaux immigrants qui s’installent chaque année en Suisse, c’est trop. L’initiative charge le Conseil fédéral de mener de nouvelles négociations avec l’Union européenne au sujet de la libre circulation des personnes. Une manière de reprendre le contrôle, selon l’UDC. Ecoutez Guy Parmelin, conseiller national UDC.
Guy Parmelin

Pour les détracteurs, l’initiative de l’UDC est jugée xénophobe. Cette immigration contribue à la forte croissance économique du pays. Elle a créé 393’000 emplois en six ans. Et la Suisse a été chercher cette main d’œuvre étrangère. Ecoutez Cesla Amarelle, conseillère nationale socialiste.
Celsa Amarelle

Le Conseil d’Etat vaudois s’est également prononcé de manière unanime concernant l’initiative contre l’immigration de masse. Il demande à la population de voter « non ».

Retrouvez tous nos sujets consacrés aux votations du 9 février dans notre dossier spécial.

AUTEUR : Karin Jorio
Partager:
lien : http://bit.ly/1kCYQno
A propos de l'auteur
Karin Jorio
 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire