Les entreprises romandes sont boudées à Berne

14% seulement des marchés publics sont accordés à des entreprises romandes, très loin derrière leurs homologues alémaniques. Elles presque talonnées par les entreprises tessinoises. Alors pourquoi, les romands sont-ils boudés par Berne ? Les explications de Nicolas Rufener, secrétaire genevois de la Fédération des Métiers du Bâtiment (FMB).

img
14% des marchés publics de la Confédération sont confiés aux entreprises romandes (photo DR)

 

Aujourd’hui à Berne, 78% des marchés publics sont confiés à des entreprises alémaniques. Très loin devant les entreprises romandes qui décrochent moins de 15% des contrats. Une sous-représentation qui pose problème. Alors les romands sont-ils moins performants ou sont-ils tout simplement boudés par la Confédération ? Ni l’un ni l’autre pour Nicolas Rufener, secrétaire genevois de la Fédération des Métiers du Bâtiment (FMB). Pour lui, le « röstigraben » est en cause.
Nicolas Rufener

Les fonctionnaires bernois sont donc en partie responsable de cette sous-représentations des entreprises romandes dans les marchés publics. Ils pourraient avoir des préjugés d’après Nicolas Rufener.
Nicolas Rufener

Pour autant, pas de raison de s’affoler, les entreprises romandes ne sont pas en perte de vitesse et l’économie ne devrait pas pâtir de cette situation.
Nicolas Rufener

AUTEUR : Martin Jamond
Partager:
lien : http://bit.ly/1rqvnjM
A propos de l'auteur
Martin Jamond
 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire